Vie pratique

Brocante : les étapes clés pour se lancer

temps de lecture5MIN
20 juin 2019
Vous aimeriez vendre vos objets et mobiliers anciens avec succès ? Philippe Clayton, marchand d’art et brocanteur dans les célèbres Puces de Saint-Ouen, vous guide pas à pas dans cet univers où l’expertise et le goût du contact s’imposent.

Quel a été votre parcours avant de vous installer aux Puces de Saint-Ouen ?

J’ai une formation de juriste et d’Histoire de l’art car je souhaitais d’abord devenir commissaire-priseur. Les arts et le marché de l’art en particulier sont des domaines qui m’ont toujours attirés. J’ai donc travaillé pour un commissaire-priseur puis j’ai ensuite été acheteur pour finalement ouvrir ma propre boutique à Saint-Ouen.

 

Quels conseils donneriez-vous à une personne ayant l’envie de devenir brocanteur ?

Aller dans les salles de vente pour apprendre ! À force d’assister à des mises aux enchères, vous comprenez comment ce secteur fonctionne. Au bout d’un moment, vous savez reconnaître les objets, vous apprenez à les dater, à identifier le juste prix d’achat. Dès lors que vous connaissez la valeur des objets, vous pouvez les vendre à un tarif juste. C’est-à-dire à un prix qui permettra de vendre et de gagner sa vie. Certains débutants achètent une pièce peu chère et fixent des prix pharaoniques : c’est une erreur car les clients ne sont pas dupes !

Par ailleurs, il est important de maîtriser au moins une ou deux langues étrangères : l’anglais, l’espagnol, l’allemand… Aux Puces et dans la brocante, les clients sont en grande partie étrangers. Ils achètent un objet comme un « souvenir » de Paris, il faut donc être en mesure de leur expliquer l’histoire du bibelot ou du tableau qu’ils achètent. Le goût du contact et de la vente est essentiel.

 

 

Comment faire sa place comme brocanteur ?

Un jeune qui démarre a souvent un intérêt pour un secteur particulier comme le design par exemple. Il va s’intéresser à ce qui est dans l’air du temps, à ce qui plaît. Il pourra alors trouver des acquéreurs avec des objets bien ciblés. Sinon, je conseille de se spécialiser : en photographie ancienne, objets religieux, tableaux… C’est très vaste. Pour ma part, j’ai fait le choix d’être généraliste car le mobilier ancien ne se vend plus aussi facilement qu’autrefois. Je propose donc un mélange de meubles et d’objets : des tableaux, services en métal argenté, en cristal de Baccarat… Si vous êtes sérieux, volontaire et travailleur, il est tout à fait possible de trouver sa place.

 

Où les brocanteurs trouvent-ils leurs marchandises ?

Il y a trois façons d’acheter pour un brocanteur. Tout d’abord, vous pouvez faire de la publicité dans des journaux ou des prospectus afin d’entrer en contact avec des particuliers qui souhaitent vider une maison lors d’une succession. Vous achetez en général un lot. Mais vous pouvez aussi acheter à des marchands. Enfin, le plus simple est d’aller en salles de ventes à Paris, en banlieue ou en province. Beaucoup d’objets passent et vous achetez selon le prix que vous pouvez mettre. Si vous êtes bons en salles des ventes, vous achetez à un tarif intéressant, ce qui vous permet de vendre ensuite à un prix correct.

 

Est-il facile de trouver un local pour vendre ?

Le secteur de la brocante a connu une vraie transformation. Aujourd’hui, vous pouvez trouver une boutique à un loyer raisonnable aux Puces de Saint-Ouen ou ailleurs. Il y a dix ans, les prix étaient trois fois plus chers.

Cet article vous a-t-il plu ?
Partagez le :

Découvrir également

Bricomarché utilise des cookies
Bricofamily utilise différents types de cookies (fonctionnels, analytiques et marketing). Ceci nous permettra de vous offrir une expérience optimale sur le site. Pour accepter les cookies, cliquez sur « Accepter ». Si vous souhaitez ajuster vos préférences, cliquez sur « Paramétrer ». Pour en savoir plus, consultez notre politique de gestion des données personnelles.
Paramétrer
Accepter
Cookies fonctionnels
Ils permettent d’améliorer la qualité de votre navigation sur le site, notamment par la sauvegarde des préférences que vous avez exprimées durant la visite du site.
Cookies d'analyse d'audience
Ces cookies permettent d’établir des statistiques de fréquentation en vue d’optimiser les fonctionnalités du site et d’adapter le contenu à vos centres d’intérêt.
Cookies publicitaires
Il s’agit des cookies qui permettent de cibler vos préférences et qui permettent de vous proposer des offres publicitaires personnalisées.
Cookies Liées aux réseaux sociaux
Lorsque vous utilisez l’un des boutons de partage se trouvant sur le site, un cookie peut être installé par le réseau social concerné afin de partager le contenu. Notre site ne bloque pas les cookies de ces sites tiers. Nous vous invitons à consulter la politique de ces sites en matière de cookies.
Validez